Comment se construit le cerveau des tout-petits à l’ère du numérique ?

La petite enfance est une période aux multiples évolutions pour l’enfant, son cerveau étant en croissance intense.  De sa naissance jusqu’à ses cinq ans, il a tout à apprendre. Horizon Multimédia s’intéresse à l’évolution de vos tout-petits.

De 0 à 12 mois, le cerveau de l’enfant est déjà très actif, même si certaines zones sont plus évoluées que d’autres. C’est notamment le cas de la zone dédiée aux cinq sens, car c’est elle dont le bébé à la plus besoin au début de sa vie. C’est pour cette raison qu’il est très important de stimuler les plus-petits, ce qui passe par des actions du quotidien comme le regarder dans les yeux, se balader, le câliner ou encore lui parler. Autant d’action que les écrans peuvent venir perturber si leur consommation est excessive. En plus de développer des zones de son cerveau, passer du temps ensemble permet à l’enfant de prendre confiance en lui et de se sentir en sécurité. Contrairement aux sens, la gestion des émotions n’est que très peu développée à cet âge-là, c’est pour cela que les bébés pleurent assez souvent.  Réconforter et rassurer un bébé qui pleure sont les meilleurs moyens pour les neurones qui gèrent le stress et les émotions de se renforcer.

De plus en plus débrouillard

Entre 1 et 3 ans l’enfant devient de plus en plus débrouillard, et en premier lieu, car il a appris à marcher. C’est à cet âge-là que l’enfant va développer ces compétences physiques, d’où l’importance de beaucoup bouger et de faire des activités physiques. Une sédentarité importante due aux écrans viendrait limiter l’évolution de ces compétences si importantes.  En revanche, ils n’ont pas encore conscience du danger, il faut donc garder un œil sur eux et leur expliquer ce qu’ils peuvent être en mesure de faire ou non. Deuxième grand changement dans la vie de l’enfant, il parle ! Alors certes le langage peut parfois laisser à désirer mais il réussit à se faire comprendre. L’enfant répète tout ce qu’il entend, plus il sera confronté à un langage riche plus il aura de facilité à s’exprimer. De nombreuses applications ou dessins animés promettent de faire parler les plus jeunes, attention tout de même à ce que cela soit assez stimulant pour lui et que cela ne remplace pas de vraies conversations. La partie du cerveau qui permet de raisonner, de résoudre des problèmes ou encore de prendre des initiatives est en plein développement et particulièrement à travers le jeu.

Encore plus rapide

Entre 3 et 5 ans le cerveau de l’enfant va traiter les informations de plus en plus rapidement et ses capacités intellectuelles sont décuplées.  A cet âge le jeune enfant continu d’enrichir son vocabulaire et fait désormais des phrases. Pendant cette période, l’enfant aime beaucoup jouer à faire semblant, à jouer le rôle de la maman, du papa, de la maîtresse. Ils imitent ce qu’ils voient dans leur quotidien d’où l’importance de faire des activités et des jeux ensemble mais aussi avec d’autres enfants. Cela permet aussi de développer la créativité, la mémoire mais aussi à se mettre à la place des autres. Pour les plus jeunes il est compliqué de percevoir les émotions et encore moins à travers les écrans, c’est pourquoi une trop grande utilisation des écrans ne permet pas de développer suffisamment d’empathie chez les tout-petits.

Pendant la petite enfance, le cerveau se modifie et se développe au quotidien en fonction des apprentissages que fait l’enfant. Plus il est stimulé par son entourage plus son cerveau se développe et plus il est capable de raisonner, de planifier des actions et de gérer ses émotions.

 

Sources : https://lesprosdelapetiteenfance.fr/bebes-enfants/psycho-pedagogie/education-bienveillante-etre-lecoute-des-tout-petits-et-de-leurs-emotions/les-decouvertes-sur-le-cerveau-essentielles-pour-mieux-comprendre-le-jeune-enfant