Les écrans au détriment de la motricité

Les écrans envahissent la vie de nos tout petits non sans conséquences. Une trop grande consommation d’écran peut entraîner des troubles du développement aux plus jeunes notamment en termes de motricité.

La motricité se développe chez les tout petits grâce à des exercices physiques, des jeux et activités manuelles. L’enfant à travers son environnement va développer deux sortes de motricité, celle dite globale, c’est-à-dire les mouvements ou encore l’équilibre et la motricité dite fine qui correspond aux mouvements plus précis et minutieux. La motricité fine ou motricité manuelle se travaille en réalisant des tâches avec la manipulation des mains et des doigts. Et c’est bien cette motricité qui peut être impactée par une trop grande consommation des écrans s’il on en croit les professionnels de la petite enfance.

Plus d’écrans et moins de mouvement

Chez les enfants passant plus d’une heure sur les écrans par jour on observe un manque d’agilité et de concentration en comparaison à des enfants du même âge qui ne sont pas exposé aux écrans. La motricité est très importante dans le développement de l’enfant, elle lui permet d’apprendre à écrire. Tenir un crayon, bien faire les lettres, suivre les lignes demande une grande agilité de sa main et de ses doigts qui s’apprend depuis le plus jeune âge. Or les écrans ne permettent pas d’acquérir toutes ces facultés, plus il passera du temps sur les écrans à regarder la télé ou jouer sur la tablette moins il fera travailler les muscles de ses doigts utiles pour tenir un crayon. Les enseignants sont les témoins de ces difficultés, de plus en plus d’enfant ont du mal à tenir leur stylo entre leur pouce, leur index et leur majeur et l’apprentissage de l’écriture devient alors un vrai défi.

Retrouver une bonne motricité

La consommation des écrans en trop grande quantité à souvent lieu à la maison, mais plus les enfants sont jeunes plus il est facile de lui faire changer ses habitudes il vaut donc mieux le faire le plus tôt possible. L’usage des écrans doit être encadré, modéré et limité pour le bien être de toute la famille. Pour grandir et se développer l’enfant a besoin d’utiliser ses cinq sens or les écrans ne les stimulent pas tous il est donc conseillé de compléter les écrans avec des activités manuelles et physiques comme des jeux de construction ou bien de la peinture ce qui permettra aux enfants de réaliser des gestes précis et de muscler leurs doigts. En plus d’utiliser leurs cinq sens les enfants ont besoin d’apprendre en 3D et non en 2D comme c’est le cas sur les tablettes afin d’acquérir des repères spatiaux-temporels.

Les écrans peuvent être de véritables outils dans les apprentissages des enfants seulement s’ils sont encadrés et limités. Avant de pouvoir jouer et apprendre sur écran les enfants doivent être en capacité de réaliser des tâches du quotidien comme écrire, peindre, des actions qui méritent une motricité fine assez développée or une trop grande consommation des écrans peut nuire à cet apprentissage essentiel pour un enfant.

Les Conseils d’Horizon Multimédia 

  • La motricité peut se développer grâce à des activités manuelles (peinture, construction, découpage,…) et des exercices physiques.
  • Plus ils sont jeunes plus les enfants pourront modifier leurs habitudes sans trop de difficultés, alors profitez du jeune âge de votre enfant pour réduire les écrans.
  • Plus l’enfant va réaliser des activités manuelles plus il va muscler sa main et ses doigts ce qui lui permettra d’apprendre à écrire sans trop d’effort.
  • Les écrans ne sont pas à bannir mais ils doivent être utilisés intelligemment pour accompagner et compléter les apprentissages essentiels des enfants.

Sources : https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/michel-cymes-pourquoi-les-ecrans-peuvent-nuire-a-la-motricite-des-enfants-7799584527